NUMÉRIQUE – Rira bien qui IA le dernier

Entrée gratuite

Entrée libre


Ajouter à mon agenda

Google agenda

Rira bien qui IA le dernier

L’intelligence artificielle débarque dans nos vies… et sur nos lieux de travail. Pour les uns, elle représente une opportunité voire une révolution, à l’image de l’apparition de la machine-outil au 18e siècle. Pour d’autres, elle s’apparente à un coup de marketing porté par les start-up avides de nouveaux débouchés, quand elle ne représente pas un danger pour l’avenir de certaines professions. En quoi consiste l’intelligence artificielle dite générative, illustrée par l’IA conversationnelle ChatGPT ? Quelle influence les biais cognitifs des créateurs d’IA – en majorité des ingénieurs blancs de sexe masculin – peuvent-ils avoir sur l’utilisation de l’IA dans le milieu professionnel ?

Éducation, ingénierie, finances, médecine, journalisme, défense, arts et création musicale : la réalité est que le monde du travail est déjà concerné ou le sera à court terme. Selon une étude de Goldman Sachs, près de 300 millions d’emplois seraient touchés par l’IA. Parmi les entreprises sondées, 49 % utilisent déjà ChatGPT et affirment avoir remplacé des salariés ou s’apprêtent à le faire. Quelles activités risquent-elles de disparaître au profit de lignes de codes et d’avatars corvéables à merci ? Dans quels cas l’IA apporte-t-elle une aide précieuse aux professionnels et professionnels ? Comment protéger la création artistique, de la créativité aux droits d’auteurs ? Et quelles petites mains se cachent derrière l’IA ? Notre système éducatif prépare-il suffisamment les jeunes générations à utiliser ces transformations majeures ?

Enfin, alors que Geoffrey Hinton l’un des pères de l’intelligence artificielle vient de quitter Google entre peur et regrets et que Elon Musk a demandé un moratoire de 6 mois sur le développement de l’IA, faut-il craindre le déploiement de cette technologie ? Faut-il protéger nos économies face à cette technologie ou s’y engouffrer sans regrets ?

Intervenants : Florence Sèdes, professeure d’informatique à l’université de Toulouse
Valentin Schmite, professeur à Sciences Po, expert en intelligence artificielle, co-fondateur d’Ask Mona et auteur de « Propos sur l’Art et l’Intelligence artificielle »
Juan Sebastian Carbonell, sociologue, auteur de « Le futur du travail ».

Le 21 septembre 2023
de 20h à 22h

Maison des Arts
26 rue de Saint-Nazaire
44800 Saint-Herblain


Depuis 2016, l’éco-responsabilité est une valeur ancrée dans le festival qui accompagne chaque évènement de sa conception à son organisation, jusqu’à sa phase de bilan.

Cet évènement s’engage dans une démarche éco-responsable au travers d’actions concrètes sur les thématiques suivantes : le respect du lieu, l’optimisation des supports de communication, l’organisation, l’accessibilité, les transports doux, la gestion des déchets, le choix d’un logiciel responsable, l’optimisation du matériel.

Pour en savoir plus, rendez-vous ici.


Partager cet évènement :
organisé par
Dans le même thème

Évènement grand public

21 sept., 17h30 - 19h00
« Cybersécurité : notre démocratie en danger »

Conférence sur la menace croissante des organisations face à la cybercriminalité, l'impact sur nos démocraties et les parades individuelles à mettre en place.

Évènement grand public

20 sept., 19h - 20h30
Art, Histoire & numérique

Rencontre avec artistes et chercheurs qui s'interrogent sur les nouveaux rôles du numérique dans les champs de l'histoire et du patrimoine.

Évènement grand public

20 sept., 18h30 - 20h30
Comment voyager avec un petit budget en limitant son empreinte carbone en 2023

Table ronde avec 4 blogueurs voyage qui explorent des approches du voyage plus durables : échange de maison, tourisme local, économie locale...